top of page

Le biochar : un matériau biosourcé, aux multiples applications !

Le biochar, également appelé charbon végétal, est un matériau connaissant un remarquable (re)gain d’intérêt en raison de ses propriétés particulières et du large champ d’applications potentielles qui en découle.

Le biochar est un résidu solide issu de la pyrolyse ou de la gazéification de biomasse. Ces traitements thermochimiques se distinguent de la combustion principalement par l’absence, ou bien la quantité très limitée, d’oxygène. En conséquence, le résidu solide obtenu est particulièrement riche en carbone, au contraire des cendres obtenues par combustion.

Parmi ses nombreuses propriétés d’intérêt, le biochar peut être un très bon fertilisant pour les sols, permettant d’augmenter leur capacité de rétention d’eau, la disponibilité des nutriments pour les plantes et in fine les rendements agricoles. Ensuite, les propriétés structurales et physico-chimiques (teneur en carbone, surface spécifique, capacité d’échange cationique) du biochar en font un candidat comme réactif de traitement par adsorption des effluents et des sols. Enfin, le biochar constitue un outil de séquestration carbone à long terme, que le GIEC [1] juge intéressant pour atteindre nos objectifs climatiques puisque le procédé de génération du biochar permet de piéger une grande part du carbone dans le résidu plutôt que de l’émettre sous forme de CO2.

Cependant, le biochar est un matériau complexe, hétérogène, et chaque biochar produit est différent des autres. Les paramètres influant sur les propriétés physico-chimiques du biochar sont le procédé utilisé (pyrolyse et différentes technologies de gazéification), les conditions dans lesquelles il est produit (température, temps de séjour, …), et le type de biomasse utilisée. Les modalités d’utilisation peuvent également impacter ses performances (par exemple le type de sol sur lequel il est employé, la fraction granulométrique du biochar utilisée). La biomasse employée pour le produire doit répondre à un certain nombre de critères, dont la régularité et la disponibilité du gisement, la teneur en polluants, et sa capacité physico-chimique à fournir un biochar d’intérêt.

Le biochar mobilise l’ensemble des compétences de PROVADEMSE, et nous sommes donc en mesure d’accompagner les acteurs du domaine à toutes les étapes de développement :

  • Étude et caractérisation de gisements d’intérêt de biomasse ;

  • Réalisation d’essais de faisabilité de production de biochar ;

  • Caractérisation du biochar produit (physico-chimique, écotoxicologique/génotoxique, agronomique) ;

  • Essais de faisabilité d’utilisation du biochar en dépollution (sols, eaux et gaz), en tant que fertilisant ou bien en incorporation en tant qu’additif dans des matériaux de construction.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande sur le sujet.

L - BIOCHAR production et valorisation
.pdf
Télécharger PDF • 1.64MB

[1] Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat





Comments


Featured Posts
Revenez bientôt
Dès que de nouveaux posts seront publiés, vous les verrez ici.
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Social Icon
bottom of page